Un moteur qui fonctionne au ralenti consomme environ 0,6 litres par tour à l'heure. Ainsi, si votre moteur consomme 3,5 litres aux 100 km, vous consommerez plus de 2 litres de carburant par heure, et cela sans vous déplacer ! Et encore plus flagrant en hiver, si vous laissez votre moteur tourner à l’arrêt entre 10 et 20 minutes par jour sur une période de 2 mois, vous consommerez pas loin d'un plein sans parcourir le moindre kilomètre. Sur une année, en moyenne, cela peut représenter plus de 2 pleins par an.

D'après un sondage réalisé par Benchmark Group, la majorité des français roulent entre 10 000 et 15 000 km par an.

En économisant seulement 1 L d'essence pour 100 km roulés, vous pouvez donc gagner jusqu'à 150 L de carburant, ce qui représente plus de 200 € pour une voiture roulant au gazole ! Vous avez donc tout intérêt à contrôler la consommation de votre véhicule.

Quelques conseils pour vous y aider.

Entretenir régulièrement sa voiture

Le vintage, c'est bien, mais il y a des limites. À vous, dont la vieille voiture est tellement sale et délabrée que vous ne vous rappelez même plus de sa couleur d'origine, à vous, qui évitez consciencieusement votre garagiste depuis que vous avez malencontreusement écrasé sa belette domestique, sachez que moins vous prenez soin de votre voiture, plus elle est gourmande en carburant. En savoir plus sur ce blog dédié à l'entretien de votre voiture !

Les petits malins se consolero1nt certainement en se disant que leur R5 centenaire consomme autant qu'une Porsche Cayenne flambant neuve. Certes.

Toutefois, si vous n'êtes pas un adepte de l'auto-persuasion, vous pouvez également :

Vidanger votre moteur régulièrement :

  • Dans l'idéal, cette opération est à effectuer tous les 15 000 km environ, c'est à dire une fois par an en moyenne.
  • En effet, un moteur encrassé peinera plus et donc aura besoin de plus de carburant ;

Vérifier vos pneus :

  • 20 % de la consommation totale de votre véhicule passe dans les pneus d'où l'importance de bien choisir ses pneus. Il est donc absolument nécessaire qu'ils soient bien gonflés et en bon état.
  • Effectuez un contrôle de la pression des pneus tous les mois. Vous trouverez, dans la trappe à carburant ou dans l'encadrement de la portière côté conducteur, une étiquette sur laquelle est indiquée la pression conseillée par le constructeur de la voiture.
  • Vérifiez également le relief de vos pneus. Des pneus lisses adhéreront moins bien à la route et entraîneront une hausse de la consommation.

Faire réviser régulièrement votre véhicule :

  • D'une façon plus générale, tous les ans si vous roulez beaucoup et tous les deux ans si vous roulez moins.
  • Pour utiliser le moins de carburant possible, tous les composants de votre véhicule doivent être en parfait état.

Se passer du superflu, au moins en voiture

On vous l'a assez répété dans votre jeunesse, « on n'a rien sans rien », et les économies de bouts de chandelle sont parfois les plus efficaces. Dans cet article, nous ne vous conseillerons pas de vivre une vie d'ascète en vous nourrissant exclusivement de feuilles, de racines et de petits insectes. Nous ne vous expliquerons pas non plus que l'utilisation de dentifrice est un luxe outrancier et superfétatoire auquel il faut préférer un brossage régulier avec un mélange de sable et d'eau de pluie. Nous vous conseillerons en revanche :

  • D'éviter de brancher sur votre allume-cigare vos portables, MP3, accélérateurs de particules, etc. Ces appareils consomment énormément d'énergie, et donc, de carburant.
  • D'être vigilant quant à l'utilisation de la climatisation. S'il fait trop chaud dans votre voiture et que vous roulez lentement, ouvrez légèrement vos vitres pendant quelques minutes :

Cela provoquera un courant d'air qui rafraîchira vite l'intérieur de votre véhicule.

Cela fournira « gratuitement » de l'air frais au condenseur de la climatisation, qui aura donc par la suite besoin de moins d'énergie pour fonctionner correctement :

Veillez toutefois à fermer vos vitres lorsque vous roulez à grande vitesse.

L'ouverture d'une ou plusieurs fenêtres perturberait l'aérodynamisme de votre véhicule et entraînerait une hausse de la consommation du carburant.

D'éteindre votre moteur lorsque vous êtes à l'arrêt.

Vous éviterez ainsi de consommer inutilement lorsque vous êtes coincé dans les embouteillages ou au passage à niveau.

Idée reçue : il est préférable de laisser son moteur tourner 1 minute à l'arrêt que de l'éteindre puis le redémarrer : FAUX.

En effet, laisser un moteur tourner pendant plus de 60 secondes consomme plus de carburant que de l’arrêter et de le redémarrer 60 secondes plus tard.

Conduite souple = budget réduit

Vous détestez conduire ? Vous préférez le frein à l'accélérateur ? Vous avez plus d'une fois manqué de percuter brutalement des créatures plus ou moins vivantes (hérissons, arbres, vieilles dames, caniches de ces vieilles dames, lampadaires, etc.) ? Notez qu'une telle brutalité se ressent sur votre budget essence. Hé oui. Réduire ses frais de carburant passe aussi par l'adoption d'une conduite souple et fluide. Quelques conseils :

Respectez les limitations de vitesse :

Réduire votre vitesse de 20 km/h peut vous faire économiser jusqu'à 20 % de carburant.

Autrement dit, si vous consommez 8 L/100 km en roulant à 130 km/h, vous ne consommerez plus que 6,4 L/100 km en roulant à 110 km/h.

Sur un trajet de 100 km, vous économiserez donc plus d'1 L de carburant.

Anticipez, observez, en d'autres termes, concentrez-vous ! L'idée est d'avoir à freiner le moins possible. Une conduite rythmée par les coups de freins, dite « par à-coups », entraîne des dépenses d'énergie considérables. Évitez la pédale du milieu, sauf en cas de nécessité absolue !

Au lieu de freiner, passez à la vitesse inférieure : lorsque vous rétrogradez, votre automobile ne consomme aucun carburant. Imbattable, donc, en matière d'économies d'énergie !

Stabilisez rapidement la vitesse de votre véhicule. Pour cela :

Accélérez de façon régulière jusqu'à atteindre la vitesse voulue.

Gardez un œil sur le tableau de bord pour vous assurer que la vitesse de rotation du moteur reste constante. En moyenne, cette vitesse est de 2 000 tours par minute en seconde et varie entre 2 000 et 2 400 tours par minute pour les autres vitesses.

Anticipez les descentes, cassis, dos d'âne, etc, qui peuvent nécessiter une décélération.

Être asocial, cela paye toujours !

Les gens vous insupportent ? Et bien votre phobie des êtres humains peut devenir un allié précieux dans votre combat contre les dépenses inutiles :

Évitez autant que possible de prendre la route pendant les heures de pointe. Dans les bouchons, vous démarrez et freinez très souvent, ce qui entraîne de grosses pertes d'énergie.

Pas la peine de sortir de chez vous pour savoir à quelle pompe à essence vous allez faire votre plein ! Plus la peine non plus de vous lancer dans des conversations fastidieuses sur le sujet avec vos amis. Vous pouvez comparer les prix de chez vous, sur Internet. Attention, toutefois : certains carburants bon marché sont de qualité médiocre et peuvent entraîner une surconsommation ou encrasser plus rapidement votre moteur.